dimanche 21 janvier 2018

Voyage au Mexique, Samedi 20 Janvier 2018, Jour 81, Pericos, Mexique.

Nous quittons El Fuerte vers 10h, On est bien contents car sur ce camping, il y a des minuscules insectes, très voraces qui nous bouffent tout rond. On ne les sent pas sur le coup, mais le lendemain, on a des piqures partout sur les jambes et bras. De plus ça brule plusieurs jours.

Il fait 27 degrés Celsius et beau soleil.  Nos drapeaux canadiens sur les caravanes attirent l’attention, les gens nous saluent. J’ai un peu de problème avec les photos dans le blogue, je n’ai pas réussi à toutes les publier, je vais tenter de résoudre la situation et vous le laisserai savoir.

Nous sommes sur la route 15 vers le sud. Il y en a 2, soit une payante ou une autre sans frais. Nous optons pour la sans frais (libre). On voit plus de choses sur les routes gratuites. Nous aurons tout de même pas le choix pour un petit bout de chemin et cela nous coutera 44 pesos, environ 3,$ canadien.

Nous traversons une région agricole ou il y a beaucoup d’usines de transformation et beaucoup de trafic d’autobus. Il y a un barrage de police, mais pas d’inspection. Après 250 kms, on s’arrête camper dans un PEMEX, c’est la première fois dans ce voyage. On est bien reçu, on nous donne la main et nous souhaite bienvenue au Mexique.

Nous sommes dans le petit village de Pericos, à 30 minutes au nord de Culiacan. Derrière le PEMEX, il y a un petit poste de bomberos (pompiers), un vieux camion acheté dans l’état de Washington et 2 jeunes pompiers. On se fera un petit 5 à 7 sur leur petit patio. Le coucher de soleil est quand même beau bien que ce soit dans un fond de cour. Demain le plan est de se rendre à Mazatlan.

Je n’ai pas réglé mon problème de batteries, après les avoir testées, il semble qu’elles soient à la fin de leur vie. A confirmer et à changer à Mazatlan. Même chose pour l’essieu de la caravane de Roger Lange, il faudra la faire redresser car les pneus sur un coté sont dangereusement rapprochés. Finalement une belle journée, nous avons le sentiment d’avancer, nous faisons route vers le sud, Mon odomètre a dépassé les 10,000 kms aujourd’hui.














samedi 20 janvier 2018

Voyage au Mexique, Jeudi 19 Janvier 2018, Jour 80, El Fuerte, Mexique.

Nous sommes bien contents d’être de retour dans nos caravanes. Aujourd’hui ce sera une journée de nettoyage et d’administration. J’ai pris un peu de retard avec les blogues. Je dois recharger tous nos petits appareils à piles. Je vérifie mes batteries de caravane, je pense avoir trouvé le problème, il y avait un fil de déconnecté, je verrai demain si les batteries se rechargent sur le voyage., sinon j’irai voir un spécialiste dans la prochaine grande ville.

On vide et on sert nos sacs à dos. Je fais laver le camion, qui en avait bien de besoin. Le sel de mer est très visqueux. Je passe à la banque, je vide et remplis les réservoirs de la caravane.

Demain, on reprend la route, direction Mazatlan, qu’on devrait atteindre dans 2 jours.




Voyage au Mexique, Jeudi 18 Janvier 2018, Jour 79, El Fuerte, Mexique.

La nuit a été froide, nous avions fermé le calorifère au gaz, par mesure de sécurité. Par contre la douche a été chaude et j’avais l’impression d’être sous une grosse chute. Roy nous amènera au parc d’aventure ou nous déjeunerons. C’est un complexe très moderne, incluant un téléphérique suisse, un beau centre de réception avec restaurant et menus à l’américaine. Nous prendrons des crèpes et ça vient sans beans mexicaines. Une partie de la salle à manger est de verre, on peut y marcher et avoir la sensation d’être dans le vide.

Il y a plusieurs activités, téléphérique, zip line à 130 kms heure, des tyroliennes, et une via ferreta. Nous choisirons le téléphérique surtout à cause de temps que nous avons, nous devons prendre le train en début d’après-midi. Les tyroliennes auraient été un bon choix, mais suite à la panne d’électricité nous n’aurons pas assez de remps pour les faires. En principe, nous devions visiter ce parc hier.

Le téléphérique nous permet de descendre dans le canyon sur une distance de 2,7 km. Il peut prendre 60 personnes à la fois. A la base, il y a des musiciens et des danseurs québécois, une première au Mexique. C’est aussi un point d’accès pour les randonneurs de longue distance qui veulent aller jusqu’au fond du canyon, le plus profond du Mexique.

Roy viendra nous chercher et nous conduire au train. C’est un bon guide qui parle anglais et qui prend bien soin de ses invités. Il est très flexible et peut organiser de nombreuses expéditions au fond du canyon. Il peut accommoder toute genre de clientèle, que ce soit des randonneurs pour plusieurs jours ou des gens qui veulent un chauffeur pour visiter les petits villages au fond du canyon. Nous le recommandons fortement, gcastellon85@gmail.com

Sur le retour, il y a beaucoup de brasse camarade, le train descend la montagne et en freinant, il y a beaucoup de chocs entre les wagons. Nous arriverons à 20h30, bien contents d’être de retour dans nos choses.

C’était la première fois dans un voyage qu’on quittait la caravane pour une longue période de temps, 5 jours, 4 nuits. Nous avons habité 3 hôtels différents. On a aimé l’expérience, bien que ce soit compliqué pour le coucher, repas, transport et bagages. On dépend beaucoup des autres. On doit trainer tout notre équipement, surtout l’ordi qui n’est pas fait pour les voyages sac à dos. On doit se réapprovisionner plusieurs fois, pour l’eau, la bière, les snacks pour les 5 à 7. On passe beaucoup de temps à visiter les dépanneurs. Et il y a la diète mexicaine, on mange des beans mexicaines au déjeuner et au souper. Cela nous a permis d’apprécier notre caravane, avec son réfrigérateur, ses toilettes, son lit confortable et surtout son système de chauffage. Finalement cela aura été une bonne façon de voir le Canyon du cuivre. Demain, journée de repos et d’administration.