lundi 18 décembre 2017

Voyage au Mexique, Dimanche 17 Décembre 2017, Jour 47, Ciudad Constitution.

Il y a eu de grands vents pendant la nuit. Mais le pire c’est qu’il y a de nombreux chiens dans le voisinage qui jappent toute la nuit. Il y en a beaucoup aussi sur le camping mais la plupart sous tenus en laisse. Un petit chien, ira pisser sur le tapis de caravane des Lange, à la grande stupéfaction de sa maitresse, qui s’empressera d’aller laver le tapis. Il y a aussi plusieurs coqs dans le voisinage, ce qui sert de réveil matin.

Nous quittons un peu plus tard que d’habitude. A la sortie de la ville se trouve l’hôpital de Loreto. En fait ça a l’air plus d’un hôtel que d’un hôpital. On s’arrêtera sur un beau belvédère qui donne une splendide vue sur la Mer de Cortez, c’est plutôt rare les beaux belvédères sur les routes de la Baja. Pour une raison inconnue, on y a élevé une belle statue à la Vierge Marie.

On traversera une chaine de montagne, la route est étroite et sinueuse. Elle est parsemée de petites croix nous rappelant les endroits dangereux. Il y a beaucoup de tournant à 40 km heure. Avant d’arriver à Ciudad Constitution, on s’arrêtera pour une pause sur un rest area ou a été érigé un petit sanctuaire à la mémoire d’un saint. Des dizaines de lampions y brulent et on y laisse aussi des médailles et de l’argent.

Nous arriverons finalement au camping, nous n’avions que 145 kms à parcourir, mais il semble que c’était beaucoup plus long que ça. Le camping est joli, mais laisser un peu à l’abandon. Nous vérifions toujours le système électrique avant de se connecter. Ici seulement Roger Lange pourra se connecter. Toutes les autres prises sont dangereuses. On teste avec un petit module qui nous dit si les circuits électriques sont bien montés, ensuite on installe notre surge control qui confirme exactement le verdict.

Ce n’est pas crucial de se connecter, car nous ne resterons que pour la nuit. Il y par contre une jolie petite piscine. Pour une raison qu’on ignore, il y a des milliers de mouches ce qui écourte notre 5 à 7. On apprécie notre tapette à mouche et on s’en sert extensivement aujourd’hui.

A date, j’ai parcouru plus de 7,600 kms. Demain, nous nous rendons à La Paz, pour l’entretien des véhicules, les réservations du traversier, l’épicerie de Noel et la buanderie.


































dimanche 17 décembre 2017

Voyage au Mexique, Samedi 16 Décembre 2017, Jour 46, Loreto, Mexique.

Ce matin, on fait le plein d’essence avec l’armée mexicaine, j’aurais pu prendre plein de belles photos avec les gardes aux 4 coins de la station service et les divers véhicules militaires, mais ils sont allergiques aux photos. Ce sera un peu long car les Hummers prennent probablement plus d’essence que mon Ford. On se rendra à la Mision San Javier, 35 kms de Loreto dans une vallée passée une chaine de montagnes.

C’est une route panoramique, qui est souvent inondée par les rivières qui la traverse. San Javier est la seule mission sur la Baja qui est à l’état original. Construite en 1720, elle est aussi la première. Ses boiseries intérieures ont été sculptées à Mexico et apportées par bateau et mules. San Francisco Javier est l’un des deux saints jésuites. Il a principalement ouvré en Asie. Il est connu comme l’apôtre des Indes. Il a évangélisé de l’Inde au Japon.

Sur le site, on trouve un olivier de plus ou moins 400 ans, l’ancêtre des oliviers de la Californie. Un canal d’irrigation, apporte l’eau depuis une source situé à un kilomètre dans la montagne, pour remplir un immense réservoir. Il y a aussi des immenses vignes, ou pousse du raisin qui a servi à faire le premier vin de Californie. Il y a beaucoup d’autres arbres fruitiers, ie: des citronniers, des arbres à plantin, une sorte de banane.

On soudoie le gardien de l’église pour accéder à la sacristie et voir quelques-uns de leurs trésors; de beaux habits religieux, peintures et autres objets.

De retour à la maison, on explore notre camping. C’est un site ou plusieurs personnes passent l’hiver. Il y a donc une série d’immenses garages, ou on peut entreposer son bateau, ses jouets et véhicules de tout genre. Les appartements ont diverses formes et couleurs, et souvent des caravanes y sont encastrées.

On terminera la journée en participant à la fête locale: La Marche de l’Art. Le troisième samedi des mois d’hiver, les artistes locaux exposent leurs créations. Les terrasses sont invitantes et on y soupera. Il y a beaucoup de touristes, une vieille dame promène son chien américain dans une valise. La place centrale est très jolie avec ses décorations de Noel. Les enfants sont omniprésents dans ce type d’activité.

L’Hôtel de ville présente de belles murales montrant l’histoire de la région. C’est bientôt Noel, mais même avec les décorations et la musique, il manque quelque chose : le froid et la neige. Pas facile la vie au Mexique.

Il y aurait beaucoup de choses à faire dans la région ie : marche dans les canyons, vélo, kayak, pêche en mer, exploration du Parc National Marin. On reviendra possiblement un jour, entretemps, on reprendra la route demain.